King's College London

Research portal

Lien entre démences et mortalité chez les sujets congolais : programme Epidemca-FU (suivi à deux ans de la cohorte EPIDEMCA): Journées de Neurologie de langue française 2016

Research output: Contribution to journalConference paperpeer-review

Harielle Samba, Maëlenn Guerchet, Bébène Bandzouzi, Pascal Mbelesso, Philippe Lacroix, Jean-François Dartigues, Pierre-Marie Preux

Original languageFrench
Pages (from-to)A11
JournalRevue Neurologique
Volume172
Issue number Supplement 1
Early online date18 Mar 2016
DOIs
E-pub ahead of print18 Mar 2016
PublishedApr 2016

King's Authors

Abstract

Introduction Les travaux sur les démences ont montré que les sujets déments présentaient un risque de mortalité plus important que des sujets normaux ou mild cognitive impairment (MCI) du même âge. Objectifs Étudier le lien entre la démence et la mortalité dans la cohorte de sujets EPIDEMCA (épidémiologie des démences en Afrique Centrale) au bout de deux ans de suivi (2012–2014). Patients et méthodes Les sujets âgés congolais recrutés lors de l’étude de prévalence menée entre 2011 et 2012 ont été suivi à raison d’une visite annuelle. Le diagnostic initial était posé selon les critères du DSM-IV et celui de MCI selon ceux de Petersen. Les données sur le statut vital ont été recueillies tout au long du suivi. Le modèle de Cox a été utilisé pour évaluer le lien entre la démence et le risque de mortalité. Résultats Après deux ans de suivi, 101 participants (9,8 %) étaient décédés. Ajusté sur les facteurs pertinents, la démence était significativement liée à la mortalité (HR normaux vs démence = 2,53 ; IC95 % 1,42–4,49 ; p = 0,001). Chez les déments, seule la sévérité clinique de la pathologie était associée à un risque accru de mortalité (HR = 1,91 ; IC95 % 1,23–2,96 ; p = 0,004). Des résultats supplémentaires seront présentés. Discussion À ce jour, seules deux études ont analysé le lien démence et mortalité chez les sujets africains. Nos résultats tout comme ceux du Nigeria et de la Tanzanie, soulignent la place non négligeable de la démence dans la mortalité du sujet âgé. Ceci est d’autant plus important qu’il permettrait d’identifier les sujets à risque prématuré de mortalité. Conclusion Nos résultats mettent en évidence le lourd fardeau que représente la démence pour l’Afrique et soulignent la nécessité d’une prise en charge rapide des personnes atteintes de cette pathologie. Informations complémentaires Le programme Epidemca-FU a été financé par le fond AXA pour la recherche.

View graph of relations

© 2020 King's College London | Strand | London WC2R 2LS | England | United Kingdom | Tel +44 (0)20 7836 5454